Solange Knowles a épousé Alan Ferguson dimanche à la Nouvelle Orléans. Le conte de fée a viré au cauchemar pour la mariée.

La journée avait pourtant bien commencé pour Solange Knowles. Dimanche, entourée de 200 parents et amis, elle s’unissait au réalisateur de clips vidéo, Alan Ferguson, après cinq mois de fiançailles. Mais  au moment de la réception, Solange a été aperçue s’engouffrant dans une voiture avec Jay-Z et sa grande sœur Beyoncé cherchant à camoufler le visage boursouflé de la mariée derrière un drap. Le visage de Solange était déformé par une impressionnante éruption cutanée rougeoyante et une évidente anxiété.

Que s’est-il donc passé ? Le sort a voulu que Solange découvre pendant son repas de noces qu’elle était allergique à un des aliments qu’elle venait d’ingérer. De quoi gâcher la fête et les photos de mariage ! Fort heureusement, la crise urticaire aurait disparu au bout de quelques minutes. En fin de compte, les mariés, leurs invités et le monde ne retiendront que les belles images d’un mariage anticonformiste à la hauteur de la créativité de Solange Knowles.

On ne pouvait, en effet, s’attendre à un mariage ordinaire de la part de Solange, peu disposée à rentrer dans le moule. La belle a prouvé, une fois encore, qu’elle n’a que faire des convenances, des usages et des traditions. C’est donc un scénario empreint de fraîcheur, de liberté et d’impertinence 70’s qu’elle orchestra pour son jour J.

D’abord, pas de limousines. Les futurs mariés, de blanc vêtus, sont arrivés à l’église sur des vélos blancs, dont celui de Solange était orné de roses, blanches elles aussi.

Pas de voile, de robe meringuée, de chignon-choucroute, ni de maquillage nude pour la mariée. Elle fit sa première apparition dans une combi-pantalon ivoire ornée d’une cape (la première de la journée) et de décolletés aussi irrévérencieux de dos que de face. Une création Stéphane Rolland. Le marié porte un costume blanc et va nus pieds dans une paire de derbys noirs et or, très inconventionnelle.

Solange s’est ensuite glissée dans une longue robe, avec une cape (la seconde), pour la cérémonie religieuse. Elle est divine dans cette création chic et minimaliste signée Kenzo cette fois. Côté mise en beauté, elle abordait fièrement ses fameuses signatures : afro  en pétard et rouge à lèvres flashy. Pas question de se grimer en une mariée classique et froufrouteuse. Cela ne lui ressemble pas. N’en déplaise à ses détracteurs rigides du cerveau, Solange Knowles a choisi de rester fidèle à elle-même le premier jour de sa nouvelle vie de couple. Nappy et funky ! On adooooore. On valide. Et on prend des notes.

Pour les photos souvenirs, pas de parc fleuri, de sable, ni d’hôtel de luxe. Solange a mis en scène les photos officielles, destinées au magazine Vogue, comme un tournage de clip dans une bâtisse d’époque aux murs bruts et défraîchis. Décalé mais so chic !

Dress code : blanc pour tout le monde, y compris les invités ! Il faut être une mariée sacrément sûre de soi pour ne pas craindre d’être éclipsée par l’un de ses convives. Cristina Cordula en aurait fait une jaunisse.

Quant au cortège, en réalité ce fut une belle parade dans la pure tradition de la Nouvelle-Orléans, entraînant les invités dans les rues et en musique.

En résumé, malgré cet incident cutané fulgurant en fin de soirée, la jeune sœur de Queen B a eu un mariage mémorable, à couper le souffle. Et en dépit des 23 ans qui les séparent, Solange, 28 ans et Alan Ferguson, 51 ans, semblent s’être merveilleusement trouvés : mêmes goûts vestimentaires, mêmes délires et mêmes univers professionnels, chacun ayant une carrière bien remplie leur assurant ainsi un départ sur un bon pied d’égalité. Attention, Mrs et Mr Carter, les Ferguson sont le nouveau It couple et ils pourraient bien vous faire de l’ombre.

On leur souhaite sincèrement tout le bonheur du monde.