Election Miss Guinée-Bissau 2015

image1

Le samedi 16 mai 2015 se tiendra à sa salle Fado de la ville de Clichy-Sous-Bois, la seconde édition de l’élection Miss Guinée-Bissau, organisée par la toute jeune association MGBF (Miss Guinée-Bissau France). Entretien avec Assiatou Queta, en charge des relations presse au sein de l’association pour nous en dire plus sur cette initiative. 

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans une telle entreprise ? 

Nous avons toujours encouragé les organisations dont le but est de promouvoir le continent africain. Tant sur les plans culturels, historiques, culinaires et bien d’autres, notre objectif commun est bien de démontrer les aspects positifs de l’Afrique. Notre choix d’organiser ce concours de beauté s’inscrit avant tout dans cette démarche…La Guinée-Bissau, ancienne colonie portugaise, est un pays dont les ressortissants ne sont pas forcément représentés dans l’Europe francophone. L’élection de la Miss Guinée-Bissau France nous aide vraiment à parler de nous en tant que personnes issues de cette diaspora.

Quel est l’impact de cet événement sur la communauté Bissau-guinéenne de France ?

L’événement a un impact très fort pour deux raisons principales:

Nous sommes la première organisation dans un pays européen francophone à organiser ce type de concours (nous encourageons nos compatriotes sur place afin que des projets similaires voient le jour en Belgique et au Luxembourg)

Les Bissau guinéens vivant en France ont pendant longtemps observé beaucoup de pays africains organiser leurs élections de reines de beauté, pourquoi pas nous ?

Nous sommes fiers d’organiser cette seconde édition, suite au succès de la première car l’événement est très bien accueilli auprès de la communauté qui nous soutient un maximum afin que le projet perdure.

3- Le métissage et les origines diverses sont très présentes en Guinée-Bissau, en sera-t-il de même lors de cette élection ?

C’est clairement là notre ambition. L’une des richesses de notre pays est justement ce métissage dont nous avons hérité et nous misons là-dessus. Lors des sélections, nous espérons toujours accueillir un maximum de candidates issues d’ethnies différentes.

4- Quelles seront les missions de la future Miss ?

Chaque candidate travaille depuis quelques mois sur un projet personnel, toujours en lien avec le pays, qu’elle exposera auprès du jury et des spectateurs le jour de l’élection.

La future Miss sera accompagnée par l’ensemble de l’équipe dans la mise en place de ce projet.

5- Quelles animations vont accompagner cette élection ?

Nous nous servons de cette élection comme un tremplin qui nous permet de faire connaître notre pays, ses usages et coutumes, sa gastronomie, sa culture et son histoire.

Les spectateurs assisteront à la représentation sur scène des plusieurs artistes Bissau-guinéens, un stand nourriture permettra à chacun de (re)découvrir les saveurs de nos mets. De jeunes créateurs de mode seront également parmi nous pour nous présenter leur travail.

Pour régaler l’assistance il y aura bien-sûr d’autres surprises… Mais pour les connaître nous vous donnons rendez-vous samedi 16 mai à 20h à l’espace Fado pour une soirée exceptionnelle !

6- Quelles sont les autres prérogatives de votre association ?

Nous avons d’autres missions autres que l’élection, nous souhaitons aider notre pays à travers différents projets tels qu’une journée culturelle afin de récolter des fonds (La mairie de Colombes nous accompagne vivement dans ce projet) et aider entre autres des écoles en leur donnant des fournitures scolaires, contribuer à un accès facilité aux soins, l’aide à la reconstruction de routes. Ce sont des projets qui nous tiennent vraiment à cœur.

image2image3image5image7