Peter Mbafor : Le défrisage oui mais sous conditions

Le défrisage

Peter Mbafor est formateur-éducateur et distributeur en France des produits Kéracare de Avlon. Il prend la défense du défrisage à l’heure où la méthode est décriée en faveur d’alternatives dites moins agressives et plus respectueuses du cheveu. Le défrisage oui, mais pas pour tous et à certaines conditions. Explication step by step.

1.Faire un diagnostic des cheveux 

À partir du coiffage au peigne, il est possible de déterminer si les cheveux sont cassants ou poreux. Dans ce dernier cas, ils sont secs et absorbent les produits comme une éponge. S’ils sont abîmés, évitez absolument le défrisage, même sans soude, le temps de les soigner, réparer et fortifier. Par ailleurs, si vous portez un curl ou un wave, le défrisage est autorisé. À contrario, il est impossible de réaliser un curl ou un wave sur cheveux défrisés.

2.Bannir le défrisage avant la puberté

La texture des cheveux évolue avec l’âge et celle des jeunes enfants est trop fragile pour supporter l’agression des produits chimiques. De même, le cuir chevelu est très sensible. Certains enfants développent plus tard des migraines chroniques ou un cancer du sang sans se douter que le défrisage prématuré est à la source du mal.

3.Préférez le défrisage à chaud pour une envie ponctuelle

Vous voulez avoir les cheveux raides pour un mariage ou un autre événement ponctuel ? Faites un brushing ou lissez vos cheveux aux plaques céramiques. Vous retrouverez ensuite votre vraie nature au premier shampoing.

4.Respecter certaines règles de prudence 

Si vos cheveux sont sains et suffisamment forts, il reste tout de même certaines règles à respecter pour éviter toute désillusion. Le tressage déforme les tiges capillaires et les rendent vulnérables aux traitements chimiques. Laissez-les reposer au moins quatre jours avant de les défriser. Pas de thé ni de café au moins 12 heures avant le défrisage. Trop excitants, ils rendent les cheveux rebelles et résistants au défrisant, qui sera donc moins efficace. Enfin, confiez vos cheveux à un professionnel qui saura faire les bons diagnostics et choisir le type de défrisant qui correspond le mieux à votre nature.

5.Respecter les règles d’entretien

Les techniques ont évolué. Aujourd’hui, les protocoles intègrent une phase qui permet d’emprisonner des actifs hydratants dans la fibre capillaire. Gorgés de soin, les cheveux ne sont pas complètement aplatis à la fin de la procédure et gardent un volume plus esthétique. À la maison, lavez les cheveux une fois par semaine. Réalisez un soin protéiné toutes les deux semaines pour prévenir les risques de casse, en particulier si le cuir chevelu est sec avec des pellicules. Au lit, protégez vos cheveux de la friction en portant un collant de soie ou en polyester sur la tête (là, on vient de perdre toutes les femmes en couple ! Ndlr). La pommade coiffante n’est nécessaire que tous les deux jours. Enfin, les retouches doivent être réalisées toutes les 6 à 8 semaines impérativement. Faute de quoi, vous risquez la casse. Prévoyez donc un budget.

Les essentiels compagnons du défrisage by Keracare :

1. Pour cheveux sains : Hydrating Detangling Shampoo + Humecto Creme Conditionner

2. Contre les pellicules : Dry & Itchy Scalp Anti-Dandruff Moisturizing Shampoo + Dry & Itchy Scalp Anti-Dandruff Moisturizing Conditioner

 

Contact lecteur : prohairsolution@live.fr