Certains jours, on ne sais même pas si on marche sur un trottoir enneigé ou si on trébuche sur une piste de sel… et on porte des chaussures ! Le sel ne nous dérange donc pas beaucoup. Mais mes filles sont pieds nus….et il arrive souvent qu’elles boitent ou parfois même refusent de continuer complètement à cause du sel et de la douleur dans leurs pattes….

Les inconvénients du sel

Nous sommes conscient que la sécurité des êtres humains est primordiale, mais faut-il vraiment toujours mettre autant de sel sur les trottoirs ? Certaines personnes ont complètement abandonné le déblaiement de la neige pour déverser des kilos de sel sur le trottoir… et la nature en souffre : les arbres sont endommagés, les eaux souterraines et les plans d’eau sont pollués et même les pattes des animaux sont attaquées ! Les matériaux de sablage doivent être utilisés avec parcimonie et de manière aussi sélective que possible. En général, il suffit de déblayer le sol avec un balai et une pelle.

Les pattes des chiens sont fortement touchées

Les pattes des chiens sont tout un défi en hiver : différences de température extrêmes entre l’intérieur et l’extérieur, sol glacé et dur, roulis fendus sur les trottoirs et même le sel qui cherche son chemin jusqu’à la peau sensible entre les orteils pendant les promenades et provoque des douleurs. Ce qui se passe ici s’explique facilement : les pattes des chiens sont très sensibles au niveau des coussinets et entre les orteils. Le rouleau s’est fendu et le sel provoque de petites blessures à la peau, la saumure pénètre dans ces petites fissures. Cela rend les pattes encore plus crevassées, dans le pire des cas cela peut provoquer une inflammation et lorsque le sel sèche sur les pattes, il retire l’humidité de la peau.

Ainsi, lorsque nous sommes en route pour la course avec nos chiens, nous essayons d’éviter les chemins et les routes avec du sel de déneigement agressif – mais malheureusement on ne peux pas toujours et partout. Si Manja ou Kathy commencent à boiter, on essaie de nettoyer soigneusement la patte affectée avec un peu de neige… la plupart du temps, cela aide comme première mesure d’urgence ! Fondamentalement, on essaie de l’éviter : dans ce cas, cela signifie qu’on coupe soigneusement les poils longs entre les orteils et qu’on donne aux pattes du chien une portion de crème ou de sébum de protection des pattes (sébum de cerf, graisse de traite, etc.) avant de sortir. Cependant, la crème doit être utilisée avec parcimonie, car sinon il y a un risque accru de glissade, surtout sur les carreaux ou les sols lisses similaires…..et croyez-moi, quand les filles attendent la marche avec impatience, c’est vraiment lisse….on remue et on saute avec enthousiasme – il faut avoir une prise suffisante. Par souci d’exhaustivité, nous souhaitons mentionner ici la possibilité de chaussures pour chiens – vous pouvez les acheter en animalerie et/ou chez les vétérinaires….elles sont super adaptées aux pattes sensibles des chiens et disponibles en différentes tailles – mais non utilisées par nous.

Notre maîtresse en tant que pédicure

Et après une promenade hivernale, mes deux nez de chien ont toujours l’honneur de se présenter à leur maîtresse pour une manucure et une pédicure. Les pattes sont soigneusement nettoyées à l’eau tiède de la boue, des pierres et du sel. Si les filles ont déjà des coussinets très fêlés, on utilise parfois du thé à la camomille ou au fromage et au peuplier. Ensuite, les pattes sont séchées soigneusement mais complètement à l’aide d’une serviette de toilette et crémées avec de la pommade au calendula. Manja aime particulièrement la pommade au calendula – on doit encore la surveiller pour s’assurer qu’elle ne lèche pas la pommade avec enthousiasme. Le fait que les filles aient supporté la procédure de pédicure de manière si bien conduite et volontaire nous prouve que le sel les touche vraiment –