Biographie d’Angelina Jolie

Angelina Jolie est née le 4 juin 1975 à Los Angeles. Elle est la fille des acteurs Jon Voight et Marcheline Bertrand. Son frère James Haven est également acteur, ses parrains sont Jacqueline Bisset et Maximilian Schell. Les parents d’Angelina Jolie se sont séparés en 1976.

À l’âge de 16 ans, Angelina Jolie est déjà devant la caméra pour la première fois : aux côtés de son père Jon Voight, elle joue dans la comédie « Two in the Ink ». Malgré la célébrité de ce dernier, elle apparaît comme une jeune fille modeste, car sa mère n’apporte que de petites contributions au budget du ménage. Au « Beverly Hills High School », elle porte des vêtements de seconde main et se sent isolée par rapport aux autres issus de familles aisées. Bientôt, elle souffre de dépression et commence à se droguer pendant une courte période. En dehors de l’école, elle commence à jouer à l’Institut de théâtre Lee Strasberg et devient mannequin à Londres, New York et Los Angeles.

Angelina Jolie et son parcours en tant qu’actrice

Après quelques clips musicaux et des projets d’étudiants, Angelina Jolie obtient son premier rôle principal en 1993 dans le film Glass Shadow. Elle y interprète le personnage de Casella Reese qui a également pour surnom « Cash ». Durant la même année, elle joue dans un autre film à petit budget intitulé Cyborg. Ensuite, la magnifique brunette tourne plusieurs autres films, qui restent largement méconnus dans ce pays. Le premier temps fort dans sa carrière d’actrice est son rôle principal dans le thriller « Playing God » en 1997, avec l’acteur des « X-Files » David Duchovny.

En 1998, elle joue dans la biographie du film George Wallace et dans le long métrage Femme de rêve qui ont contribué à propulser sa carrière. Après le film de gangsters Hell’s Kitchen, Angelina Jolie intervient dans quelques épisodes « Life and Love in L.A. » aux côtés du grand Sean Connery (007). Au cours de cette même année, elle obtient le prix de la meilleure actrice montante décerné par le National Board of Review.

En 1999, Angelina Jolie a tenu le premier rôle aux côtés de John Cusack et Billy Bob Thornton dans la comédie « Les Aiguilleurs ». Le film raconte l’histoire de deux contrôleurs aériens qui se font concurrence. Dans ce film, Angelina Jolie joue la femme de Billy Bob Thornton et le deviendra un an plus tard dans la vraie vie. Bien que les critiques sur sa performance dans le film soit négative, elle incarne peu après le rôle d’un officier de police peu aux côtés de Denzel Washington et Queen Latifah. Dans « Une vie violée », elle incarne Lisa Rowe une sociopathe avec les acteurs Winona Ryder et Jared Leto. Grâce à ce personnage, elle obtient l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle en 1999.

En 2000, elle décroche son premier véritable blockbuster avec un second rôle dans le film d’action « Only 60 Seconds » (avec Nicolas Cage et Giovanni Ribisi).

Angelina Jolie, parmi l’élite d’Hollywood dans le rôle de Lara Croft

En 2001, Angelina Jolie apparaît en tant que Lara Croft dans « Tomb Raider » (avec Jon Voight et Daniel Craig), l’adaptation du jeu vidéo du même nom. Ce rôle semble avoir été taillé sur mesure pour l’actrice et l’aide à être connue à l’échelle internationale.

En 2003, elle continue à interpréter ce même rôle dans « Tomb Raider – The Cradle of Life » la suite (avec Gerard Butler et Til Schweiger). Néanmoins, cet épisode n’est pas à hauteur du succès attendu. En 2004, elle fait face à quelques flops avec le film « Alexandre » interprété aux côtés de Colin Farrell, Jared Leto et Val Kilmer). Celui-ci est une biographie d’Alexandre le Grand. n 2005, elle tourne « Mr. Et Mrs Smith » avec Brad Pitt.

À travers le documentaire, « A Place in Time » dont elle est la réalisatrice, Angelina Jolie emprunte une nouvelle voie. Dans « Un cœur invaincu », elle est Mariane Pearl et doit faire face à l’enlèvement et au meurtre de son mari, le reporter Daniel Pearl au Pakistan. En plus d’obtenir son 4e Golden Globe Award grâce à son interprétation, elle est nominée pour un Screen Actors Guild Award.

En 2008, dans « Wanted » (avec James McAvoy et Morgan Freeman), Angelina Jolie apparaît à nouveau dans un rôle de tueur à gages. Avec son rôle principal dans le thriller « The Strange Son » (avec John Malkovich et Jeffrey Donovan), Angelina Jolie obtient une nomination aux Oscars en tant que meilleure actrice dans un rôle principal. Elle joue le rôle d’une mère qui est à la recherche désespérée de son fils disparu.

En 2009, il y a de nouveau beaucoup d’action dans « Salt » (avec Liev Schreiber et Chiwetel Ejiofor) où elle est un agent double traqué. En 2010, elle joue le premier rôle féminin dans « The Tourist » (avec Paul Bettany et Timothy Dalton) aux côtés de Johnny Depp.

Le public du cinéma est réellement enchanté par son rôle de méchante sorcière dans le film de Disney « Maléfique » sorti en 2014 (avec Sam Riley et Elle Fanning). La nouvelle version cinématographique de « La Belle au bois dormant » obtient un franc succès grâce à l’impressionnante toile de fond et du magnifique jeu revanchard de l’actrice.

Angelina Jolie en tant que réalisatrice

En 2007, Angelina Jolie change de camp en réalisant le documentaire “A Place in Time” (avec Jude Law, Hilary Swank et Colin Farrell). Celui-ci décrit des événements qui se sont produits dans 27 endroits différents du monde en l’espace d’une semaine.

Avec « Au pays du sang et du miel » sorti en 2010, elle dévoile ses talents de réalisatrice et scénariste dans une histoire d’amour durant la guerre en Bosnie de 1992 à 1995. En octobre 2013, elle commence le tournage du drame de guerre « Invincible » qu’elle réalise. Il s’agit de l’histoire de l’athlète américain et participant olympique Louis Zamperini. Au cours de la Seconde Guerre mondiale en 1943, il reste avec un bombardier pendant plus de 47 jours dans un canot de sauvetage sans eau ni nourriture jusqu’à ce qu’il soit capturé par les Japonais jusqu’à la fin de la guerre.

Son travail de direction dans « Invincible » lui vaut actuellement encore beaucoup d’éloges. En 2015, « Vue sur mer » joué avec Brad Pitt et dont le scénario a été écrit par celle-ci, est largement critiqué et rapporte moins que le budget investi pour sa réalisation (un peu plus de 3 millions de gain contre 10 millions de dollars dépensés). Tourné en 2014 pendant leur lune de miel, ce long métrage relate la vie d’un couple américain ensemble depuis 14 ans et dont l’histoire commence à battre de l’aile pendant un séjour en France.  

Angelina Jolie : L’amour, la famille

En 1996, Angelina Jolie épouse l’acteur britannique Jonny Lee Miller. Un an plus tard, ils se se séparent et divorcent en 1999. Le 5 mai 2000, elle épouse son collègue de théâtre de 20 ans son aîné, Billy Bob Thornton. Ce mariage dure seulement trois ans environ. Puis, en 2002 elle adopte le petit cambodgien Maddox Chivan. En 2005, la presse spécule sur sa relation avec Brad Pitt pour savoir si elle est à l’origine de sa séparation avec sa femme Jennifer Aniston. Néanmoins, elle nie cette affirmation. Elle adopte également Zahara Marley le 6 juillet 2005.

Après le divorce de Brad Pitt en octobre 2005, Angelina Jolie a annoncé en janvier 2006 qu’elle attendait un enfant de lui. La petite Shiloh Nouvel-Pitt naît le 27 mai 2006 en Namibie. Le 15 mars 2007, elle adopte un autre garçon vietnamien. Peu de temps après, elle est enceinte de jumeaux : Knox Léonet Vivienne Marcheline Jolie-Pitt nés le 12 juillet 2008 à Nice.

En avril 2012, Brad Pitt et Angelina Jolie se fianceront enfin. Le mariage très attendu aura lieu le 23 août 2014 dans leur vignoble au Château Miraval, sur la Côte d’Azur avec leur cercle d’amis et de famille.

En 2013, elle apprend qu’elle est atteinte du cancer du sein avec un risque d’anomalie génétique conditionné à 87 pour cent. En 2015, ses ovaires et ses trompes de Fallope sont enlevés pour la même raison. Malgré tout cela, Brangelina a longtemps été considérée comme un couple de rêve inséparable à Hollywood. Mais en septembre 2016, elle dit le contraire au public et demande le divorce.

La veine sociale d’Angelina Jolie

En plus des adaptations pour enfants des zones de crise, la star hollywoodienne fait preuve d’un véritable engagement humanitaire en tant qu’ambassadrice spéciale du HCR des Nations unies. Elle participe à des œuvres caritatives dans le monde entier depuis 2012 et a donné d’importantes sommes d’argent à maintes reprises. Son grand engagement dans une campagne contre le viol comme moyen de guerre sera honoré en 2014 par la Reine Elizabeth II avec le titre de « Dame grand Croix » de l’Ordre très distingué de Saint-Michel et Saint-Georges.