Angela Coates, Elle devient une star en prison !

C’est officiel, la planète people compte un nouveau membre. Signe particulier : il est passé par la case prison pour y entrer. Fin août, Angela Coates, jeune américaine de 22 ans aspirant à une carrière de mannequin, est arrêtée pour « troubles à l’ordre public » par la police de Géorgie. Seulement quelques heures après sa libération, sa photo d’identité carcérale est néanmoins diffusée sur le site de la police de Géorgie et fait un grand buzz sur les réseaux sociaux. Les internautes la déclarent « délinquante la plus sexy de l’histoire ». De là à ce qu’elle fasse de la téléréalité, défile pour de grands couturiers et écrive un best-seller, il n’y a qu’un pas.

L’histoire n’est pas sans rappeler celle de Jeremy Meeks, détenu en Californie pour port d’armes et sa présumée appartenance à un gang. Sa photo de prisonnier affola la toile, à tel point qu’une agence de mannequin lui aurait fait signer un contrat, de sa cellule.

Donc chères lectrices et lecteurs, vous qui rêvez des feux de la célébrité et d’une carrière de mannequin, ne vous embêtez pas à courir les castings et les agences. Passez simplement par la case prison. Inutile de payer pour faire un book, les officiers de police s’en chargent. Et les directeurs de casting se déplaceront jusqu’à votre cellule, contrat en main.

Trêve d’ironie. Angela Coates affirme avoir été victime de l’abus de pouvoir d’un policier et apprécier moyennement sa réputation de délinquante car la demoiselle prend sa carrière très au sérieux. Hum. Jeremy Weeks, de son côté, aurait être le premier surpris de toute cette attention et prétendu être un criminel repenti depuis longtemps. Soit. Chacun a droit à une seconde chance.

Toutefois, il est intéressant de constater le succès croissant des bad girls et bad boys sur le net. Avant, le bad boy séduisait à petite échelle, dans la cour de récré, en bas de l’immeuble et devant la Fnac. Maintenant, il sévit sur les réseaux sociaux et ses fans l’élèvent carrément au statut de star planétaire. Enfin, nous assistons peut-être à l’émergence d’un nouveau phénomène de société, de ceux qui agitent les cerveaux d’éminents sociologues et anthropologues. La prison, nouvel ascenseur social ?

Six traits émotionnels du cerveau féminin
Les meilleures séries TV avec de belles histoires d’amour