Bandes de filles de Céline Sciamma

Avec Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay Karamoh et Marietou Touré

Le 22 octobre 2014 dans les salles

Celine Sciamma a déjà un beau parcours de réalisatrice derrière elle avec deux films très réussis. C’est donc avec enthousiasme que l’on découvre Bandes de filles et avec curiosité que l’on se demande par quel bout elle va filmer ses « filles de banlieue ». Le pitch ? Marieme vit en région parisienne et en a marre de tous ces interdits : le quartier, les garçons, l’école. C’est en intégrant un groupe de filles qu’elle va étancher sa soif de liberté non sans quelques risques. Tourné à Bagnolet, le film a le mérite de mettre en lumière un casting féminin jeune et noir, bref des actrices que l’on voit trop rarement au cinéma. C’est d’ailleurs en partant de ce constat que Céline Sciamma a décidé de s’atteler à la tâche.

POUR. Le casting est très réussi et les actrices, Karidja, Assa, Lindsay et Mariétou,  explosent littéralement à l’écran. Un casting 100 % noir : c’est trop rare pour ne pas être soutenu.

CONTRE. Un énième film sur la banlieue, les filles qui se battent, les méchants grands frères et les perspectives d’avenir tristounettes ? Filles noires = filles de banlieue ? Pas seulement pourtant.