Depuis la nuit des temps, les bijoux tiennent une place prépondérante dans les grandes cultures du monde, qu’elles soient africaine, maya, égyptienne, indienne… En Afrique, les bijoux traduisent des valeurs, des traditions spécifiques à chaque tribu, les membres les portent au quotidien en se parant d’ornements variés.

La valeur symbolique des bijoux

Dans les civilisations africaines, les bijoux ont toujours eu une valeur hautement symbolique. L’art contemporain occidental y a trouvé une grande source d’inspiration. Les créateurs de mode utilisent les motifs africains pour imaginer des bijoux et des ornements très tendance. Les bijoux ethniques sont prisés par les africaines mais aussi les occidentales. Dans l’Afrique d’autrefois et encore aujourd’hui, les bijoux sont portés par les chefs de tribus, les sorciers et les autres membres. Les formes et les tailles sont variées et colorées. Les chefs de tribus portent de magnifiques parures qui les distinguent des membres de la tribu. Les bijoux servent de talisman, protège celui qui les porte et attire la chance sur lui.

La grande diversité des bijoux africains

Dans la culture africaine, les bijoux sont d’une grande diversité et le choix des couleurs n’est jamais laissé au hasard. Par exemple, le blanc, la couleur du lait est symbole de fertilité alors que le rouge couleur du sang représente force et vitalité. Le bleu d’un ciel lumineux et le noir du ciel annonciateur d’un l’orage renvoient aux esprits et aux divinités. Les ethnies africaines utilisent toutes sortes de matériaux naturels pour fabriquer les bijoux qu’elles portent : du métal, de l’argent, des pierres précieuses ou semi-précieuses, des plumes d’oiseaux, du bois d’ébène. En Afrique, les premiers hommes fabriquaient déjà des bijoux en utilisant les os des animaux, les cornes, les plumes ou les coquillages. Ils n’ont passé qu’à des matières plus nobles que bien plus tard. C’est en Afrique du Sud que furent découverts les premiers bijoux, des colliers de coquillages.

Le bijou ethnique s’est transformé en accessoire de mode

Dans la culture africaine comme dans les autres cultures, les bijoux sont preuve de richesse et pouvoir. Ils ont aussi longtemps servi de monnaie d’échange entre les tribus. Ils étaient souvent vendus en période de difficulté et permettaient d’assurer la survie d’une tribu. Comme dans la culture occidentale où la chevalière représentait les armoiries d’une famille, les bijoux africains marquent l’appartenance à une tribu ou une croyance. Aujourd’hui,  bijouterie et joaillerie africaine inspirent les créateurs de mode qui les intègrent dans toutes les collections de mode.